Lorsque le sol de nos maisons est abîmé, il est important de le réparer pour éviter qu’il se dégrade davantage. Aussi il est nécessaire de faire le ragréage pour nos nouvelles constructions afin de les rendre lisses. Cet article traite des différentes étapes pour faire un bon ragréage.

Les caractéristiques du ragréage

Le ragréage est une opération que l’on rencontre très souvent en rénovation. Il permet en effet de retoucher des sols abîmés afin de les rendre lisses et agréables. Le ragréage intervient le plus souvent sur des sols en béton très abîmé.

Cela peut vous intéresser : Quelles sont les consignes à suivre pour entreposer une arme de poing à domicile en toute sécurité ?

On applique la technique du ragréage à presque tous les types de supports rigides : le béton, les dalles plastiques rigides. Pour réussir son ragréage, il est primordial d’enlever tous les déchets pouvant compromettre la réalisation d’un bon ragréage du sol abîmé. Le but du ragréage est de rendre beaucoup plus agréables les sols abîmés. En somme, le ragréage intervient pendant la dépose d’un ancien revêtement de sol, quand on veut rénover un sol bétonné endommagé, et lors de la remise en forme d’une dalle.

Les étapes à suivre pour réaliser un bon ragréage

La toute première chose à faire pour réussir son ragréage est la préparation du mélange et préparer aussi le sol qui veut recevoir l’enduit. Il doit être sec, rigide et propre.
Il faut ensuite éliminer la poussière et les petites pierres du sol abîmées. Il est important à présent de vérifier le niveau de porosité. Pour vérifier, il faut mettre de l’eau sur le sol qui veut recevoir l’enduit.

Avez-vous vu cela : Table basse : pourquoi choisir un modèle avec un plateau en verre sur mesure ?

L’étape suivante est la plus importante, c’est à ce niveau qu’on commence par appliquer le produit préalablement mélangé. Il s’agit de verser le produit sur le sol sur une surface de 1 ou 2 mètres carrés. Recouvrir l’ensemble de la partie en utilisant, au fur et à mesure, un niveau afin de vérifier la planéité du sol.

Enfin, laissez sécher le sol humide. Généralement, ça dure au moins deux à six heures