Les dangers des nuisibles au sein d’une habitation devraient vous inciter à prendre une décision radicale, celle d’une dératisation. Elle permet de prévenir les risques pour la santé et les biens liés à leur présence, comme les infections, les allergies et les contaminations alimentaires. Aussi, la dératisation permet de garantir un environnement sûr, sain et propre, tout en évitant les pertes matérielles. Vous et les membres de votre famille seront ainsi plus sereins. Découvrez ici les meilleurs moyens pour s’en débarrasser, les réglementations relatives à la dératisation à Vaucluse ainsi que les conseils préventifs pour éviter les risques de réinfection.

Méthodes et techniques utilisées pour une dératisation Vaucluse

Les méthodes de dératisation efficaces adoptées par les professionnels certifiés dans la région de Vaucluse vous permettent de vous débarrasser des rongeurs. Vous pourrez mieux comprendre leurs procédures via cet article.

En parallèle : Que jardiner en février lorsqu’on est à la retraite ?

Evaluation des lieux

La première phase pour une dératisation efficace est aussi  la visite technique d’un professionnel sur place pour réaliser une inspection complète des lieux. Il inspecte votre habitat pour détecter la présence de rongeurs. Il cherchera à savoir s’il y a des facteurs de prolifération tels que des déchets alimentaires, il vérifiera l’étanchéité des points d’accès, les fuites d’eau chez vous, qui attirent aussi  les rongeurs. De cette façon, il pourra déterminer le taux d’infestation et le type de traitement adapté à votre maison.

Sécurisation avant intervention

La deuxième étape pour une dératisation à Vaucluse concerne la mise en sûreté du lieu infesté et des accès. Il est important de sécuriser les lieux pour assurer l’efficacité du traitement et garantir la sécurité des occupants. Durant cette étape, le professionnel effectue :

Dans le meme genre : Les parquets gonflants : Modèles existants et les raisons de gonflement des parquets

  • Le désencombrement des lieux avant intervention : déplacement de mobilier, surélévation des objets à risques ;
  • L’optimisation de l’étanchéité des points d’entrée : murs, fenêtres, portes, tuyaux ;
  • La vérification de l’herméticité des sources de nourriture et déchets.

Cette préparation avant une opération de dératisation est indispensable pour obtenir des conditions optimales avant intervention afin de garantir des résultats fiables et durables.

Intervention de manière proactive

L’étape d’une opération de dératisation consiste aussi  à utiliser les traitements spécifiques déjà préétablis lors de la première étape. Les méthodes courantes concernent l’utilisation de poste à rats avec appâts et les pièges à mâchoires ou les pièges à glu, qui capturent directement les rongeurs. Il existe aussi des méthodes de capture sans cruauté qui permettent d’attraper les rongeurs, et de les relâcher ensuite dans des endroits sûrs et éloignés. Le choix des techniques de l’opération de dératisation varie selon l’ampleur de l’infestation, du lieu où se trouvent les rongeurs et de la prise en compte de la sécurité environnementale.

Réglementations spécifiques au Vaucluse

Outre la réglementation nationale, le Vaucluse possède des arrêtés préfectoraux dédiés à la dératisation comme l’arrêté préfectoral n°2018-07-25-002 qui précise certains points. Ainsi, les propriétaires et occupants de tous types de locaux sont contraints de dératiser. Il faut mettre en place des mesures préventives telles que le colmatage des points d’entrée et la suppression des sources de nourriture et d’eau. Enfin, l’intervention d’un professionnel est obligatoire notamment en cas d’infestation avérée de rats et souris. 

Conseils préventifs pour éviter les rongeurs

Découvrez les conseils pour prévenir les infestations des rats dans le Vaucluse. Les témoignages de professionnels révèlent qu’il faut bien s’occuper de l’assainissement. Ainsi, en matière de stockage des aliments, conservez-les dans des contenants hermétiques en plastique ou en métal. Utilisez des poubelles fermées et hermétiques. Nettoyez régulièrement les sols et les surfaces pour éliminer les miettes et les restes de nourriture. Et n’oubliez pas de réparer les fuites d’eau et d’éliminer les points d’eau stagnante.

Aussi, il faudra envisager l’exclusion. Il s’agit d’effectuer un colmatage des points d’entrée. En effet, bouchez les trous et les fissures dans les murs, les fondations, les portes et les fenêtres. Il est également conseillé de réaliser une installation de barrières. Placez donc des grillages et des protections pour empêcher l’accès des rongeurs à votre habitation.