Quelles plantes aromatiques cultiver facilement au jardin ?

Les plantes aromatiques sont des ingrédients incontournables pour parfumer et relever vos plats. Vous pouvez les faire pousser soi-même dans son jardin. Cependant, certaines espèces sont plus faciles à cultiver que d’autres. Elles demandent peu d’entretien tout en assurant une récolte abondante. De cette manière, vous profitez pleinement de leur saveur ainsi que de leurs vertus culinaires, médicinales et même ornementales.

Les plantes aromatiques les plus simples à faire pousser

Parmi les plantes aromatiques les plus simples à faire pousser au jardin, le thym arrive en tête de liste. Cette plante au parfum intense est très rustique et résistante aux maladies. Elle supporte bien la sécheresse une fois installée et ne nécessite quasiment aucun entretien. La menthe est également considérée comme facile à cultiver, poussant spontanément dans des conditions modestes. Cependant, plantez-la dans un pot ou un bac dédié pour éviter qu’elle ne colonise tout le jardin. Le romarin est également réputé pour être très rustique et peu exigeant. Cette plante provençale par excellence supporte bien les sols pauvres et les périodes de sécheresse. Sa croissance lente en fait une plante idéale pour les jardins peuplés d’aromatiques. L’origan, tout comme le thym, supporte bien la sécheresse une fois installé. Vous trouverez différentes informations pratiques sur lepotiblog.

Avez-vous vu cela : Élégance et performance : découvrez notre collection de gazon synthétique haut de gamme

Les exigences des plantes aromatiques

La plupart des plantes aromatiques ont besoin d’un ensoleillement intense, entre 6 et 8 heures de soleil direct par jour. Seule la menthe supporte mieux l’ombre, poussant même sous des arbustes. Concernant l’eau, les plantes aromatiques sont dans l’ensemble résistantes à la sécheresse, surtout une fois installées. L’arrosage doit rester modéré, plus important l’été quand la chaleur accentue l’évaporation. Il faut veiller à ce que le sol ne reste pas constamment humide afin d’éviter pourrissement et moisissures. Au niveau du sol, les plantes aromatiques préfèrent globalement les terres :

  • bien drainées ;
  • sablonneuses ;
  • pierreuses ;
  • limoneuses.

Elles supportent mal les sols argileux compacts et humidifiés. Leur sol idéal est également peu enrichi, car un apport trop important d’engrais favorise une croissance déséquilibrée au détriment du parfum.

A découvrir également : Comment planifier un système d’arrosage automatique pour votre jardin ?

L’installation des plantes aromatiques

Le semis en intérieur suivie du repiquage est une bonne option pour les plantes comme le basilic mais aussi le thym ou le romarin. Semez les graines 6 à 8 semaines avant les dernières gelées en pots ou godets. Une fois les plantules levées, rempotez dans un contenant plus grand puis vous les repiquez dans le sol au printemps lorsque le risque de gel est écarté. La plantation directe au printemps est privilégiée pour les espèces vivaces comme le romarin, le thym et l’origan. Préparez le sol en le labourant et en y ajoutant un amendement organique pour améliorer la rétention d’eau. Plantez ensuite les jeunes plants ou boutures obtenus par division de plantes-mères. Le bouturage est une bonne solution de multiplication pour certaines plantes comme la menthe ou le thym. Il suffit de prélever des tiges sur la plante-mère, de les planter dans un substrat humide et de les arroser régulièrement. Elles développeront ensuite racines et pousses.

CATEGORIES:

Jardin